La culture de la Banane de Guadeloupe & Martinique

 

Neuf mois. C’est le temps qu’il faut pour qu’un bananier pousse jusqu’à la récolte de son régime.

  1. 1. Les nouvelles pousses se forment à partir des racines du bananier mère. Ce sont les rejets.

  2. 2. Au sol des bananeraies, on peut retrouver des plantes de couvertures. Grâce à ces plantes, plus de mauvaises herbes, un meilleur contrôle de la biodiversité et davantage de biodiversité et de fertilité dans les sols.

  3. 3. A la 27ème feuille, une grande tige émerge du sommet. A son extrémité apparaît la popote : la fleur du bananier.

  4. 4. C’est au dessus de la popote qu’apparaîtra ensuite le régime de bananes. Un régime peut peser de 25kg à 30kg.

  5. 5. Les producteurs récoltent les bananes encore vertes à la main.

  6. 6. Les régimes sont ensuite divisés en plusieurs mains de bananes. Elles sont rincées à l’eau, préparées en bouquet de 5 à 6 fruits et étiquetées.

  7. 7. Les bananes vertes sont acheminées par bateau pendant 9 jours. Elles sont stockées dans des conteneurs basse consommation et à température contrôlée.

  8. 8. A son arrivée à Dunkerque, une équipe vérifie que le fruit est bien conforme  à la commercialisation.

  9. 9. Le passage en mûrisserie permet de reproduire artificiellement le processus naturel de maturation. La banane passe alors du vert au jaune.

  10. 10. La banane arrive enfin en magasin !
infographie
La culture de la Banane de Guadeloupe & Martinique

Qu’est-ce qu’un rejet ?

DSC_8465

Il s’agit de nouvelles pousses qui se forment à partir des racines du bananier mère.

Ce dernier, après avoir produit un régime de bananes, sera taillé à 80 cm du sol, pour ainsi laisser la place à un seul rejet (sélectionné parmi tous ceux qui ont poussés au pied du bananier) et qui prendra alors la relève.

Le meilleur rejet est sélectionné par le producteur pour devenir le futur bananier qui produira son régime.

DSC_8417

Crédit Photo © Lory Coat 

Ouragan Maria : les exploitations de Guadeloupe et Martinique sévèrement touchées.

 

Suite au passage de l’ouragan Maria aux Antilles, les exploitations de Guadeloupe et Martinique ont été sévèrement touchées.

Le bananier n’est pas un arbre mais une herbe géante. Très fragiles, les bananeraies n’ont pas pu résister aux fortes rafales de vent, atteignant parfois les 260km/h !
100% de pertes sont à déplorer en Guadeloupe et 70% en Martinique.

Le faible volume de bananes françaises restant sera commercialisé en magasins, entouré d’un ruban bleu blanc rouge. Le retour de toute la production est prévu au Printemps 2018.

Face à la gravité de la situation, la filière met en place toutes les actions nécessaires pour soutenir les producteurs et leurs salariés.

Il s’agit d’un nouveau défi à relever.
Nous vous tiendrons régulièrement informés du travail réalisé en plantation et des efforts faits par les équipes pour que vous puissiez rapidement retrouver votre banane préférée.

21752501_10155194660658650_6102305547312500632_o 21687611_10155194652518650_4410332115159377805_n

Retour sur le Salon International de l’Agriculture 2017

DSC_9561

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

Le Salon de l’Agriculture s’est achevé dimanche 5 mars et 618 958 visiteurs se sont pressés aux portes du parc des expositions à Paris pour rencontrer les agriculteurs et découvrir les sujets développés cette année : « formation, savoir-faire, métiers, innovations… ».

Le Salon de l’Agriculture est l’occasion, chaque année, de récompenser les groupements et les producteurs de notre filière qui ont activement participé aux évolutions durables touchant aussi bien aux aspects sociaux qu’environnementaux. Ces hommes et ces femmes sont tous animés de la même passion et de la même exigence d’excellence.
Les prix de l’initiative durable ont été  décernés pendant les jours de salon :
Marie-Flore Michel, Productrice de la Martinique, pour la mise en place des dispositifs de formation ;
David Mirre, Producteur de la Guadeloupe pour la formation des jeunes salariés sur son exploitation ;
Hector Sinitanbirivoutin, Producteur de la Guadeloupe, pour la protection de la faune endémique ;
Thélèm Govindin, Producteur de la Guadeloupe, pour l’arrêt total des herbicides dans ses parcelles ;
Thomas Georges Dondon, Producteur de la Martinique pour son travail sur l’enherbement ;
Olivier MICCA, Producteur de la Martinique, pour la protection des eaux et du sol.
Le groupement de producteurs LPG (Les Producteurs de Guadeloupe) pour l’implication de ce groupement dans la protection de la grive à pieds jaunes ;
– Le groupement BANAMART qui investit massivement dans la formation des salariés agricoles et pour la création du diplôme DUCIBA (Diplôme Universtaire de Cadres Intermédiares de la Banane).

DSC_4351

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

DSC_3746

Le stand de la Banane de Guadeloupe & Martinique c’est aussi la découverte d’une filière à travers des animations ludo-pédagogiques et culinaires !

DSC_1466

DSC_0337

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

17098663_10154581621348650_6660475344123963167_n

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

On vous donne rendez-vous en 2018, pour une toute nouvelle édition !

Rendez-vous au Salon international de l’Agriculture 2017 !

Du 25 février au 05 mars 2017, venez découvrir notre stand sur le Salon international de l’Agriculture !

Cette année encore, la Banane de Guadeloupe & Martinique sera présente lors de cet événement réunissant les professionnels du monde agricole.

Retrouvez-nous Hall 5.1 – stand E 12 sur notre espace de 180 m² qui vous plongera dans l’univers d’une bananeraie. Grâce à notre jeu en réalité augmentée, vous pourrez interagir avec la faune et la flore et vous mettre dans la peau d’un de nos producteur, le tout dans un souci de protection de la biodiversité. De quoi vous offrir une immersion totale dans une bananeraie.

Au programme, des animations culinaires quotidiennes assurées par des Chefs cuisiniers tels que Frédéric Jaunault, Meilleur Ouvrier de France Primeur 2011. Mais également par des blogueuses culinaires qui vous proposeront leurs recettes favorites à base de Banane de Guadeloupe & Martinique.

animation culinaire

Les plus jeunes pourront également participer à différents ateliers dans un espace qui leur sera réservé. Au programme : maquillage aux couleurs de la biodiversité, tressage de feuilles séchées de bananiers et découverte de l’histoire « Mamamushi ».

Et comme chaque année, vous pourrez échanger avec nos producteurs de Guadeloupe et Martinique qui seront ravis de répondre à vos questions !

Suivez également le Salon international de l’Agriculture en direct sur nos réseaux sociaux ! 

FB bleu instagram gris twitter rouge

Programme
9h30 – 11h00 : Animations enfants et quiz
11h00 – 16h00 : Animations culinaires des Chefs cuisiniers et blogueuses culinaires
16h00 – 19h00 : Animations enfants et quiz

=> Planning Animations Culinaires

 

timbre_BBR_FONDBLANC_A5

La Semaine de la Coopération Agricole !

Du 03 juin au 12 juin se tient la 2ème semaine
de la Coopération Agricole !

Bannière : 2ème semaine de la Coopération Agricole

La coopération agricole, c’est quoi ?
Une chance pour l’économie, l’emploi et l’aménagement du territoire.

La Banane de Guadeloupe & Martinique, c’est aussi une coopérative agricole ! En France, il existe 2700 entreprises coopératives et toutes jouent un rôle important dans l’alimentation des français. Et c’est aussi ça préserver la vie de nos régions !
Les coopératives agricoles regroupent 450 000 agriculteurs, et ont une maîtrise unique de la chaîne alimentaire depuis leurs champs, jusqu’à vos assiettes.

La deuxième semaine de la Coopération Agricole
du 03 juin au 12 juin 2016 

L’année dernière, 130 événements ont été organisés dans diverses coopératives agricoles de toute la France. Une véritable réussite, qui a permis à la Coopération Agricole de faire connaître son modèle, mais aussi aux coopératives de bénéficier d’une grande visibilité, à travers les nombreuses retombées générées par cette opération dans la presse.

Cette année, pour la 2ème semaine de la Coopération Agricole, ce n’est pas moins de 350 événements qui sont programmés :
Portes ouvertes (grand public ou VIP : décideurs, parties prenantes et partenaires économiques) ; activités oenotouristiques ou culturelles, dégustations de produits et animations en magasins ; journées et soirées festives (anniversaire, visite de cave, concert, etc.) ; tables rondes/débats ; participation à des événements locaux (foires, salons)…

2ème semaine de la Coopération Agricole : des événements partout en France

Pour connaître les animations organisées près de chez vous, rendez vous sur le site de la Coopération Agricole !