Ouragan Irma – Appel à votre Solidarité !

 

Les équipes de la filière Banane de Guadeloupe & Martinique sont solidaires des habitants de Saint Martin, Saint Barthélemy et de toute la Caraïbe, qui souffrent en ce moment des conséquences du terrible ouragan Irma.

Nous avons mis sur pied une équipe dédiée, déjà à l’œuvre, pour la mise en place d’actions d’aide à la population sinistrée.
Il s’agit notamment d’organiser avec notre réseau FRUIDOR et nos partenaires du port de Dunkerque, le transporteur CMA CGM, Dunfresh spécialiste de la logistique portuaire et International Paper leader mondial du papier et de l’emballage, des possibilités d’acheminements rapides de produits de premières nécessités pour une distribution dans les îles de Saint Martin, de Saint Barthélemy mais aussi d’Anguilla, de Barbuda et tous les territoires touchés par cette catastrophe.

Cette action sera menée en étroite relation avec les organisations humanitaires, les services de l’état et des collectivités locales.

Nous faisons appel à votre solidarité !
Merci d’envoyer vos dons !

Les besoins prioritaires sont les suivants :
Attention aux dates limites de consommation ! Il faut que celles-ci dépassent au moins 2 mois !

– Des produits d’hygiène
Savon, shampoing, dentifrice, brosse à dents, crème, lingettes, lessive, serviettes hygiéniques, papier toilette, javel en pastille, etc.

– Des aliments pour bébé, des couches, des lingettes

– Des produits alimentaires non périssables
Légumes secs, céréales, lait en poudre et infantile, pâtes, riz, semoule, conserves de viande et de poisson, conserves de légumes, soupes, plats préparés (hors rayon frais), huile, sel, sucre, café, thé, chocolat, farine, gâteaux secs, lait concentré sucré, etc.

– De l’eau en bouteille

– Trousse de première urgence
Pansements, alcool, compresses, etc.

– Du petit outillage
Bâches, balais, seaux, serpillières, piles électriques, bougies, allumettes, etc.

– Textile
Couvertures, draps, serviettes de bain, plaids

Vous pouvez dès à présent envoyer vos dons aux adresses suivantes.

POINTS DE COLLECTE :

adresses 03adresses 02

Carte Irma

Damien Seguin et la Banane de Guadeloupe & Martinique

Damien Seguin est un jeune guadeloupéen né sans main gauche.

bateau - Copie

Ce marin à la bonne humeur communicative s’est taillé une belle notoriété dans le sport olympique français (double médaillé) et dans le milieu de la course au large, en traversant 5 fois l’océan Atlantique en double et en solitaire.

A l’occasion du Tour de France à la voile 2017, la Banane de Guadeloupe & Martinique, déjà fournisseur officiel, sera cette année co-sponsor du bateau « Française Des Jeux – Des Pieds et Des Mains », mené par Damien Seguin.

equipe - Copie

Il s’agit du seul équipage handi-valide avec comme objectif, tant sur le plan sportif qu’humain, de contribuer à faire évoluer le regard sur le handicap.

L’association «Des Pieds et Des Mains» créé par Damien Seguin œuvre en effet pour faire voler en éclats les préjugés sur le handicap, par une pratique mixte de la voile.

La Banane de Guadeloupe & Martinique se réjouit de ce beau partenariat et accompagnera le team jusqu’au podium du Tour !

« Oui au BIO strictement conforme »

IMG_1650

ALERTE !
Evolution de la réglementation BIO

Le principe d’ « équivalence », dont bénéficient les producteurs de Bio des pays tiers et admis par la réglementation européenne en vigueur, met en danger l’avenir de toute l’agriculture communautaire ! Pourquoi les agriculteurs des pays tiers, exportant vers la communauté européenne, ne sont-ils pas soumis aux mêmes obligations que les agriculteurs européens ?

Comment comprendre que certains produits phytosanitaires, pourtant interdits d’usage pour les producteurs communautaires, soient autorisés aux agriculteurs des pays tiers en application du principe d’équivalence !

Notre collectif rappelle que seule la stricte conformité aux normes européennes apporte aux consommateurs la garantie de qualité et de fiabilité de l’appellation Bio.

Nous ajoutons qu’il est indispensable que Bio et bonnes conditions sociales aillent de pair !

Comment garantir aux producteurs européens de produits Bio une concurrence loyale avec les producteurs de Bio des pays tiers qui sont loin d’avoir à respecter les mêmes obligations en terme social ?

À terme, l’équivalence conduira à la disparition du Bio européen au profit de l’importation de produits Bio aux normes de production bien moins strictes.
C’est une grave distorsion de concurrence.

Aussi, le principe d’équivalence est trompeur pour le consommateur qui ne peut pas, dans le cadre de la réglementation actuelle, identifier le Bio respectant les strictes conditions imposées aux agriculteurs européens.
Les consommateurs européens ont droit à la transparence.
Les agriculteurs européens ont droit à une concurrence équitable.

Nous réclamons un changement de la réglementation qui doit dorénavant établir comme seule règle possible la conformité c’est-à-dire pour tous les agriculteurs les mêmes obligations que celles imposées aux agriculteurs de l’Union Européenne.

Ils ont rejoint le Collectif pour la Conformité

Capture

Retour sur le Salon International de l’Agriculture 2017

DSC_9561

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

Le Salon de l’Agriculture s’est achevé dimanche 5 mars et 618 958 visiteurs se sont pressés aux portes du parc des expositions à Paris pour rencontrer les agriculteurs et découvrir les sujets développés cette année : « formation, savoir-faire, métiers, innovations… ».

Le Salon de l’Agriculture est l’occasion, chaque année, de récompenser les groupements et les producteurs de notre filière qui ont activement participé aux évolutions durables touchant aussi bien aux aspects sociaux qu’environnementaux. Ces hommes et ces femmes sont tous animés de la même passion et de la même exigence d’excellence.
Les prix de l’initiative durable ont été  décernés pendant les jours de salon :
Marie-Flore Michel, Productrice de la Martinique, pour la mise en place des dispositifs de formation ;
David Mirre, Producteur de la Guadeloupe pour la formation des jeunes salariés sur son exploitation ;
Hector Sinitanbirivoutin, Producteur de la Guadeloupe, pour la protection de la faune endémique ;
Thélèm Govindin, Producteur de la Guadeloupe, pour l’arrêt total des herbicides dans ses parcelles ;
Thomas Georges Dondon, Producteur de la Martinique pour son travail sur l’enherbement ;
Olivier MICCA, Producteur de la Martinique, pour la protection des eaux et du sol.
Le groupement de producteurs LPG (Les Producteurs de Guadeloupe) pour l’implication de ce groupement dans la protection de la grive à pieds jaunes ;
– Le groupement BANAMART qui investit massivement dans la formation des salariés agricoles et pour la création du diplôme DUCIBA (Diplôme Universtaire de Cadres Intermédiares de la Banane).

DSC_4351

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

DSC_3746

Le stand de la Banane de Guadeloupe & Martinique c’est aussi la découverte d’une filière à travers des animations ludo-pédagogiques et culinaires !

DSC_1466

DSC_0337

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

17098663_10154581621348650_6660475344123963167_n

Découvrir le Salon International de l’Agriculture 2017 en images

On vous donne rendez-vous en 2018, pour une toute nouvelle édition !